© 2018/19 C.Consulting Assistance Olivier Cardini

  • LinkedIn Basic Black
  • Twitter Basic Black

Smart City : Approche, développement et synergie rural-urbain

"La France rurale a beaucoup évolué durant les dernières décennies et les espaces ruraux se trouvent au coeur de nombreux enjeux économiques,                     écologiques et sociaux"

Pierre Perrier-Cornet (2001)

Depuis les années 90, il est apparu une progression des zones urbanisées vers des communes autrefois rurales qui se trouvent ainsi placées dans la zone d'influence d'un pôle urbain ...

 

Ce qui entraîne de nouvelles prérogatives pour les élus (y compris ceux de petites communes) qui deviennent de véritables managers pour mener des stratégies locales.

 

- Anticiper les restructurations et accompagner les délocalisations.

 

- Détecter les projets d'investissement ou d'implantation industriels nationaux, européens ou internationaux en les attirant au travers d'actions concrètes, par exemple: Bilbao qui prend un second souffle, grâce à l'ouverture du musée d'Art Moderne Guggenheim.

 

 

 

En France, au milieu des années 90, c'est Toyota qui, pour se renforcer en Europe, choisira valenciennes (en se différenciant par un pôle formation spécifique ...) pour s'installer avec à la clef ... des milliers d'emplois hors sous-traitants.

 


D'autres exemples, comme Rodez, Metz voire également la Gacilly (artisanat d'art et la présence historique du Groupe Yves Rocher) ...

 

- Prévenir les défaillances, les départs de donneurs d'ordres clés.

 

- Établir des comparatifs de performances concurrentiels d'autres communes équivalentes ou de concepts cibles à l'international.

 

"Les analyses des expériences menées ailleurs montrent l'importance du travail en réseau entre les individus, les associations et les collectivités, du partenariat public-privé pour entraîner les entreprises dans un changement fondamental construit autour d'une vision commune ... L'intelligence économique est avant tout un état d'esprit s'appuyant sur une méthode et des outils, qui n'a pas sa vocation à rester cloîtré dans le secteur de l'économie ... On peut penser que l'évolution en cours va nous mener progressivement vers un concept d'intelligence stratégique consistant à appliquer les méthodes et outils de l'intelligence économiqueAlain Juillet

 

- Composer avec son identité, ses propres atouts et s'inspirer des initiatives et des réalisations des autres.

 


L'intelligence économique peut-être un outil important pour un élu local, et impose de sortir des sentiers battus, d'exploiter et de valoriser tûtes les richesses (humaine, culturelle, technologique, savoir-faire) en jouant sur la diversification des filières, des synergies entre les acteurs avec pour finalité ... la durabilité et la compétitivité du territoire.

 

De l'intelligence économique à l'intelligence de l'emploi ...

il n'y a qu'un pas.

 

S'ensuit une réflexion pour un territoire intelligent autour de trois thèmes :

 

- Déploiement d'infrastructures numériques pour fournir un accès très haut débit de qualité à tous pour un territoire connecté.

 

- Déploiement de services numériques au service des entreprises comme des collectivités (transports, environnement, énergie, construction, éducation ...).

 

- Déploiement d'usages numériques pour accompagner l'évolution des modes de vie/ économie de partage, participation citoyenne ... en s'appuyant sur l'intelligence collective.

 

Une ville doit être construite en fonction des préoccupations des habitants dans tous les domaines de leur vie quotidienne autour des questions telles que l'habitat, la mobilité, l'éducation, l'emploi, la santé ... (logement éco-construction)

- Espace public participatif solidaire et écologique

- Circuits courts pour l'alimentation (les villes moyennes et grandes s'appuyant sur les atouts des zones rurales situées aux alentours)

- Nouvelles formes de travail et de lien social

- Télétravail, espace de coworking et tiers lieux (y compris dans les villages)

- Facilitation entre les lieux de travail, de loisirs, d'habitation

- Entreprenariat local

- Pérennisation et créations d'emplois locaux et durables ...).

 

L'évolution des modes de vie est un enjeu clé des villes intelligentes en comprenant aujourd'hui les villages intelligents et en valorisant leurs richesses vis-à-vis de l'extérieur.

 

Un territoire intelligent est celui qui se construit autour des besoins et des attentes de ses habitants qui ne sont plus considérés comme des consommateurs de services mais comme des partenaires et des parties prenantes de son développement.

 

Un territoire ne peut être intelligent que s'il intègre ses habitants dans l'ensemble de ses projets et dans la globalité de sa gestion.

Le territoire intelligent se définit, donc, comme celui qui lie le développement urbain au développement humain et ou se construisent des services et un bien commun qui répondent aux besoins et au bien-être de ses habitants.

Un territoire intelligent doit également être inclusif, résilient et durable.

 

Penser le territoire de demain  consiste à revoir notre façon de vivre et d'interagir avec notre environnement afin d'apporter une réponse durable aux défis actuels : Lutte contre l'exclusion sociale et la pauvreté, transition énergétique, dérèglement climatique, préservation de la biodiversité, accès à l'éducation et à la culture, évolution démographique, alimentation durable, etc.

 

Le territoire intelligent doit être inclusif par une médiation humaine qui anticipe et accompagne l'appropriation des usages numériques afin de ne pas creuser de nouvelles inégalités.

 

Aujourd'hui, lorsqu'on parle de "Smart City", on parle davantage du développement des métropoles ou grandes villes urbaines, ce qui est loin d'être en phase avec les réalités territoriales. Les territoires ruraux qui occupent une place essentielle dans le pays doivent s'approprier le concept.

 

Le milieu rural a des atouts pour réussir sa transition et présente des aptitudes spécifiques comme une participation citoyenne ancrée dans les habitudes quotidiennes des habitants, ou les questions d'accessibilité à l'information, à la mobilité, à l'emploi, au logement et à l'alimentation sont des problématiques fondamentales auxquelles la démarche "Smart City" peut apporter des réponses.

 

Les "Smart Villages" ou "Smart territoire" ont aujourd'hui vocation à dépasser ces frontières territoriales et à ouvrir de nouvelles perspectives de développement des zones rurales et des territoires.

 

 Sur un territoire rural, il doit y avoir une totale synergie entre "City" et "Rural", afin que les accès aux nouvelles technologies et leur application concrète auprès des habitants du territoire soient efficaces.

 

Une réflexion doit être menée sur un état d'esprit des nouvelles relations ville-campagne conditionnées par la reconnaissance des territoires ruraux comme pôles spécifiques de développement, de création de valeur et d'innovation qui passe également par la promotion de différents modèles relevant notamment de l'économie sociale et solidaire.

 

L'alliance de la ville et de la campagne est indispensable pour réinventer les solidarités territoriales. Les villes moyennes ont également un rôle clé dans ce maillage entre les territoires ruraux et les grandes agglomérations.

 

Le tourisme comme l'agriculture peuvent être des trajectoires spécifiques de développement intelligent, innovant et durable pour un département.

 

En termes stratégiques, un territoire, une commune, comme une entreprise, ne s'arrêtent pas à leurs frontières administratives ou géographiques : Ils doivent développer un réseau pour interagir de manière efficace et constructive avec d'autres entités, qu'elles soient rurales ou urbaines.

  

 

Mais pour promouvoir toute cette synergie entre les différentes entités, il faut davantage d'échanges pour rassembler les citoyens, les acteurs des collectivités locales et ceux des secteurs économiques en les faisant coopérer dans une même démarche, en écoutant et exprimant de la reconnaissance.

 

 

Différentes pistes de réflexion se dessinent pour un territoire intelligent avec des projets innovants et des actions durables :

 

- Une approche "synergie" de l'attractivité ... économique, résidentielle, académique, touristique, évènementielle ... permettant de créer de la valeur ajoutée, de l'emploi, une qualité de vie et de la cohésion sociale.

 

- Le déploiement de services numériques au service des entreprises, des collectivités et des habitants (transports, environnement, énergie, construction, éducation, santé et sécurité ...).

 

- Le déploiement d'usages numériques pour accompagner l'évolution des modes de vie/ économie de partage, participation citoyenne ... en s'appuyant sur l'intelligence collective des bénévoles et le vivier associatif "véritable poumon de la vie du territoire" et vecteur de cohésion sociale.

 

- Des créations de liens "synergies" entre marques locales, producteurs locaux et les clients ... Captation de la clientèle (au-delà de la saisonnalité) directement au travers des réseaux sociaux.

 

- L'utilisation de la technologie et du marketing expérentiel, à l'image de la "Sky Room" de barcelone ou du musée de Cleveland ... adaptés.


- La proposition d'une stratégie de contenus pour le territoire ... en s'appuyant sur "les besoins", "la mémoire" et "la connaissance" de ses habitants ... juste de "l'Human to Human".

 

- Le développement de l'écosystème numérique en convergence avec la filière agricole à Saint-Lô.

 

- La visite ludique et innovante sur tablette numérique au coeur du patrimoine historique de Saint-Sever. Création d'une salle sportive 
connectée à destination des jeunes et du sport pour tous à Marcillat en Combraille.

 

- Le développement de l'oenotourisme qui participe, en donnant du sens, à des séjours touristiques en partageant les valeurs et l'histoire du vignoble.

 

Un regard sur l'expérience du budget marketing de la ville d'Amsterdam, qui est financé en grande partie par les entreprises locales.

 

Une entreprise a tout intérêt à attirer de futurs clients sur son territoire et à le rendre le plus attractif possible. Une approche intelligente permet de fédérer les acteurs locaux, d'organiser et de favoriser la coopération, la circulation et l'échange d'information au plan local.

 

 

Par exemple des entreprises, des communes créent aujourd'hui de véritables stratégies de marques.

Lyon constitue une référence en la matière, en particulier sur le territoire français, en matière de marketing adapté à une ville. La troisième ville française à créer sa marque "Only Lyon" en 2007, après un important benchmark des stratégies des villes étrangères. La métropole a ainsi développé une stratégie globale, afin de renforcer l'attractivité de Lyon 

 

A l'image de Lyon, un village peut, au travers des réseaux sociaux, construire une identité propre à partir de son histoire, de ses particularités (entreprises présentes, associations, monuments, artisanats ...).

 

D'autres villes ou villages ont réussi à se forger une notoriété à l'étranger voir national, sans pour autant avoir créé comme à Lyon une marque territoriale, et ceci grâce à des événements prestigieux ou des succès artistiques.

 

Cannes par exemple, a été rendue célèbre dans le monde entier grâce au "festival de cannes".

Berck, la petite commune du Pas-de-Calais, est devenue soudainement une destination touristique après le succès du film "les Cht'is". La ville en a profité pour créer une véritable "intelligence touristique" autour du film et l'organisation de "Cht'is Tours" qui permet aux touristes de visiter les différents lieux de tournage du film.

 

En Bretagne, le festival inter celtique de lorient, les courses au large et en 2018 le passage du Tour de france, permettent aux yeux du monde de retrouver les paysages, mais également la richesse culturelle du territoire breton.

 

Rochefort-en-Terre et la mise en valeur de ses maisons à pans de bois, la pierre omniprésente dans l'architecture et la création d'un univers magique au moment de Noel qui en fait un lieu de promenade incontournable en Bretagne.

 

Le petit village Sant'Antonino en Corse avec ses ruelles et ses maisons qui restent éternelles sur un paysage de mer intacte.

 

Ou la gigantesque ville de New York, à l'instar de l'association "Big Apple Greeter", ou plus de 300 bénévoles font visiter la ville, faisant de l'humain le facteur essentiel de la ville. Initiative pouvant parfaitement être reprise aussi bien dans un quartier populaire d'une grande ville que dans un village pour fair découvrir "l'âme" et "l'histoire" des lieux et des habitants.

 

Une démarche active dans ce sens, faite de reconnaissance et d'écoute, doit permettre aux habitants, jeunes et moins jeunes, d'échanger des idées, de partager des compétences (compétence formatrice pour les uns et les autres), de parler de leur village, de leur ville, de leur quartier, que ce soit de son passé ou de son devenir. De nombreuses études montrent qu'une démarche similaire peut avoir un impact réellement positif, étant notamment source d'innovation sociale et développement économique.

 

La mobilisation du numérique ainsi que les technologies de l'information et de communication peuvent être des outils pour faciliter les échanges et construire cette synergie, afin de relever les défis environnementaux et 
sociaux de notre époque.

 

L'objectif premier de cette réflexion est avant tout de déclencher un nouvel état d'esprit car, comme le dit un proverbe chinois :

 

                               "Plus on avance et plus l'horizon recule"

 

Please reload

Featured Posts

Osez expérimenter un véritable esprit de veille au sein de vos équipes !

July 27, 2016

1/2
Please reload

Recent Posts
Please reload

Archive